Maurice Garçon : Journal 1939-1945

Par Gilles ANTONOWICZ

      Si Maurice Garçon (1889-1967) n’avait été que l’un des plus grands avocats de son temps, rares seraient ceux à en connaître aujourd’hui le nom, hors les murs des palais de justice (ceci écrit avec beaucoup d’optimisme, tant est courte la mémoire et légère la culture de l’avocat français post-moderne…).

      Avec sa longue silhouette d’échassier un peu voûtée – il frôlait le mètre 90 –, son allure nonchalante, un peu gentilhomme, un peu bohème, respirant un sentiment de supériorité que certains jugeaient agaçant – la modestie n’étant pas, il est vrai, sa qualité première –, son long visage en lame de couteau, ses yeux si bleus qu’ils en paraissaient glaçants, Maurice Garçon eut beau, en 55 ans de carrière, traiter plus de 17 000 dossiers et être l’avocat du tout-Paris ; défendre des éditeurs… => Lire l’article entier => Maurice Garçon Journal 1939 1945 Par Gilles Antonowicz

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *