L’épuration en Haute-Vienne… au “doigt mouillé”

Par Xavier Laroudie, membre fondateur de HSCO

Fabrice Grenard, agrégé et docteur en histoire, « directeur historique de la fondation de la Résistance», met en doute la qualité de mes recherches, en supputant, « au doigt mouillé », que j’ai confondu, dans mes travaux,[1] les victimes de l’épuration imputables au maquis avec celles imputables aux Allemands et aux Miliciens ! Il conteste le chiffre des victimes de l’épuration que j’ai recensées sur le secteur tenu par Georges Guingouin en Haute-Vienne durant l’occupation :

« Dans une étude consacrée à l’épuration en Haute-Vienne, Xavier Laroudie  évoque un total de 114 exécutions sommaires dans le sud est de la Haute-Vienne… L’enquête de cet auteur est pourtant assez confuse et il est difficile de savoir l’origine exacte de ces 114 exécutions qui ne relèvent pas toutes, loin s’en faut, de la « justice du Maquis » et peuvent aussi correspondre à des actions criminelles en forte augmentation au cours de cette période trouble, voire à des exécutions émanant des Allemands ou de la Milice… »[2]

De sa qualité d’historien médiatique, il juge «confuse» ma recherche (c’est son droit), négligeant le fait qu’en préambule de mon livre, j’explique avoir réalisé un index alphabétique de chacune des victimes de l’épuration en Haute-Vienne, sous forme d’une fiche individuelle comprenant l’état-civil de la personne ainsi que tout ce qu’il est possible d’apprendre aux archives la concernant : son

Index XL HSCO

 parcours supposé ou avéré de collaborateur, et les circonstances de sa mort. Cet index en deux forts volumes est, comme je le dis aussi dans mon livre, déposé aux Archives Départementales de la Haute-Vienne[3]. Fabrice Grenard aurait pu le consulter et ne pas se contenter de la technique du «doigt mouillé» et de son «intuition historienne» pour juger de l’importance du phénomène de l’épuration en Haute-Vienne. Il aurait pu vérifier le  chiffre de 114 victimes de l’épuration sur le secteur de Georges Guingouin, et juger de la qualité de mon enquête. Il aurait pu vérifier sur place, si j’avais confondu les victimes du maquis avec celles des Allemands ou de la Milice !  Lire la suite sur PDF Grenard HSCO v def

 

[1] Xavier Laroudie Un seul châtiment pour les traîtres Geste, édition La Crèche 2016.

[2] Une légende du Maquis, Georges Guingouin, du mythe à l’histoire, Paris, Vendémiaire, 2018. Voir page 16 de cette édition.

[3] AD87 côte 40 J 393 dépôt de février 2014.

Ce contenu a été publié dans Divers, Epuration. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *