“Le Partage des milliards de la Résistance” : la véritable histoire de l’attaque du train de la Banque de France à Neuvic en juillet 1944

Nous relayons ici un article de francetvinfo.fr, avec courte vidéo où Jean-Jacques GILLOT résume, sur les lieux même des faits, l’affaire de l’attaque du train de la Banque de France à Neuvic en juillet 1944, événement qui est le sujet de son livre Le partage des milliards de la Résistance – L’attaque du train de Neuvic-sur-l’Isle (nouvelle édition augmentée, 2021).

“Le Partage des milliards de la Résistance” : la véritable histoire de l’attaque du train de la Banque de France à Neuvic en juillet 1944

L’historien périgourdin Jean-Jacques Gillot livre, dans son dernier ouvrage, tous les détails sur ce vol exceptionnel de plus de deux milliards de francs opéré par la Résistance, le 26 juillet 1944, en gare de Neuvic-sur-l’Isle en Dordogne. Un vol qui verra naître l’expression “casse du siècle” et nourrira de nombreux fantasmes et fausses informations que l’auteur balaie dans ce livre.

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 

Fin juin 1944, les Alliés ont débarqué en Normandie et les rangs de la Résistance se renforcent un peu partout sur le territoire : des réseaux qui ont besoin d’argent pour s’équiper et organiser des opérations contre l’occupant. Il leur faut également rembourser leurs dettes auprès des commerçants ou paysans chez qui ils s’approvisionnaient en échange de bons de réquisition, destinés à être remboursés.

Sentant le vent tourner, le préfet par intérim de la Dordogne, vichyste convaincu jusqu’alors, va décider d’aider la Résistance locale en divulguant un transfert massif d’argent, par train, entre Périgueux et Bordeaux. Le 26 juillet 1944, 150 résistants attendent l’arrivée dudit train en gare de Neuvic, et s’en emparent avec la complicité des cheminots. Les quatre policiers affectés par le préfet à la surveillance du convoi, prévenus de l’attaque, laisseront faire…

Sur deux camions, ce sont 150 sacs de jutes remplis de billets qui sont chargés, un convoi qui pèse près de quatre tonnes et demi. Un butin exceptionnel de 2,280 milliards de francs, soit à peu près 450 millions d’euros est ainsi détourné.  Lire la suite et voir la vidéo => https://www.francetvinfo.fr/culture/en-regions/le-partage-des-milliards-de-la-resistance-la-veritable-histoire-de-lattaque-du-train-de-la-banque-de-france-a-neuvic-en-juin-1944_4753513.html

 

Ce contenu a été publié dans Publications / Conférences / Média, Résistance / Maquis. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *