L’affaire Caritey : les dangereux collabos n’avaient pas 5 ans…

Un article de Jean-Michel Adenot

Senones (88)

Epuration à Senones (Vosges) : Les dangereux collabos n’avaient pas 5 ans !

La libération des Vosges ne s’est pas caractérisée par des exactions particulières. Mais toute règle connait des exceptions. Dans l’été 1945, le canton de Senones va devenir le théâtre d’une affaire sordide, l’élimination de deux familles, nourrissons compris. L’étude de « l’affaire CARITEY », du nom de son principal protagoniste, reste surtout révélatrice de l’ambiance très lourde de l’immédiate après-guerre, avec ses silences et ses amitiés…

article-cour-dassises-des-vosges

Lire la suite en PDF :

L’affaire Caritey

Documents iconographiques en PDF :

Illustrations l’affaire Caritey

 

Ce contenu a été publié dans Epuration, Libération, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à L’affaire Caritey : les dangereux collabos n’avaient pas 5 ans…

  1. Xavier Laroudie dit :

    D’une façon générale, on observe que dans les cas d’épuration excessive, d’assassinats perpétrés par des membres avérés du maquis déférés après la Libération, la loi d’amnistie de 1953 imposait presque systématiquement le non lieu. Selon le tribunal : “Il n’a pas été possible d’établir que le prévenu n’ait pas agît dans l’intérêt de la Résistance”… Telle est la formule consacrée qui rendait le prévenu à la liberté.
    Merci pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *