Fusillé en 1944, l’inconnu d’Idron est maintenant identifié

Au bout de dix années de recherches et de démarches administratives, Eric Amouraben, policier et historien amateur du Sud-Ouest, est parvenu à identifier l’inconnu qui avait été fusillé avec des maquisards, dont le propre grand-père d’Eric Amouraben, à Idron, dans les Pyrénées Atlantiques, et qui avait été inhumé par la suite à la nécropole nationale de la Doua.

Exhumations et tests ADN ont permis de confirmer ce que le policier avait pu déduire de ses recherches en archives, à savoir qu’il s’agit de Georges Coran, commerçant et résistant, arrêté à l’Aire-sur-l’Adour, torturé à Pau, avant d’être fusillé dans le bois du Lannot, à Idron.

Vidéo à voir :

 

Ce contenu a été publié dans Répression, Résistance / Maquis. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *