Dis moi comment tu causes de l’Occupation, de la Résistance et de la Libération, et je te dirai qui tu es.

Ces mots qui nous tombent dessus comme la grêle au printemps

Auteur : Jean-Marc Berlière

Introduction : Gilbert Moreux

mots mots

Dans la tempête informatique des médias, il pleut des mots dans les cerveaux que la toile-web emporte en laissant des traces.

Vitesse et  concurrence obligent.

Mots savants, mots fléchés, croisés, tordus, mots imprécis, flous, inexacts, mots-chocs  qui semés à la cantonade produisent les fruits amers de la confusion des esprits.

Les historiens qui ont le temps et la connaissance ne sont pas, quant-au passé présenté aujourd’hui, à l’abri de ces dérives.

C’est le combat continu de notre ami l’historien Jean-Marc Berlière, que nous faisons nôtre à HSCO.

Dis moi comment tu causes de l’Occupation, de la Résistance et de la Libération, et je te dirai qui tu es.

C’est parce ce que J.M Berlière a causé autrement de cette période, un jour, dans le quotidien Le Monde, que je l’ai rencontré. Il a ouvert un champ d’espérance dans ma recherche balbutiante.

J’invite tous les amoureux des mots de l’Histoire, à lire, crayon à la main le texte  repris de la lettre aux amis de la police et de la gendarmerie ( 2013/3) qu’il nous offre  ci-dessous.

Gilbert Moreux

Président

Lire la suite :

Ces mots qui nous tombent dessus PDF

 

Ce contenu a été publié dans Démarche / Méthode, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *