Une recension par Joël Drogland du livre de Jean-Michel Adenot : « Un village vosgien et deux déportations : Moussey 1944 »

Editions Jardin David, 2018, 255 pages, 24 € https://editionsjardindavid.webnode.fr/

 

Par Joël Drogland (sur le site https://www.clionautes.org)

L’auteur est ainsi présenté sur la quatrième de couverture : « Jean-Michel Adenot est ingénieur en Agriculture. Après une carrière comme dirigeant d’entreprise, ce petit-fils de déporté se tourne vers l’histoire de la résistance et de la déportation de sa région : la montagne vosgienne. Constatant que seuls quelques témoignages tentent de répondre à la douleur des familles, il décide de les confronter aux Archives, enfin ouvertes ».

Pour une Histoire scientifique et critique de l’Occupation

Jean Michel Adenot est le président de l’association « Pour une Histoire scientifique et critique de l’Occupation » (HSCO https://hsco-asso.fr/) qui rassemble des historiens professionnels et amateurs. L’historien Jean-Marc Berlière est le co-fondateur de cette association dont il préside le comité scientifique et d’éthique. Les historiens d’HSCO entendent travailler en privilégiant toujours la recherche dans les archives, avec l’objectif d’approcher au plus près de la vérité en appliquant les méthodes de l’histoire, sans « embrigadement ou soumission idéologique », et donc sans craindre de remettre en cause des mythes qui flattent la mémoire collective.

Jean-Michel Adenot applique ces principes à ses recherches sur l’histoire de la vallée du Rabodeau, affluent de la Meurthe qui prend sa source près du village de Moussey, au sud-ouest du massif du Donon. En 2016 il a publié Viombois 4 septembre 1944. Ecritures, mythe et Histoire, étude dans laquelle il a voulu rétablir la réalité de la bataille de Viombois, en confrontant les récits mémoriels aux archives. Le présent ouvrage s’inscrit dans la même démarche et a pour objet d’étude les deux déportations successives qui touchèrent les habitants du village de Moussey (village natal de l’auteur) le 18 août et le 24 septembre 1944. Le grand-père paternel de l’auteur mourut peu de temps après son retour de déportation.

Le document au centre de l’étude

L’ouvrage est construit autour des sources, pour l’essentiel des archives, souvent inédites (toutes référencées et issues des Archives nationales, départementales et municipales, du Service historique de la Défense, du Dépôt central des Archives militaires, de quelques fonds privés et de quelques archives anglaises et américaines), mais aussi des témoignages. Les documents d’archives sont transcrits, présentés, soumis à la critique historique dans le cadre de 423 notes infrapaginales. Ouvrage érudit pensera-t-on, et donc d’un accès réservé au spécialiste. Il n’en est rien car l’auteur a pris soin de résumer l’essentiel de ses démonstrations dans des encarts bien visibles, et de publier de nombreuses photographies (sur papier glacé !) qui rendent l’ouvrage attrayant. L’historien y verra l’application de la méthode fondée sur le primat de l’analyse des archives, les habitants du village et de la vallée y trouveront les réponses aux questions qu’ils se posent sur les événements dramatiques de l’été 1944. Ils découvriront que l’histoire de ces événements tels qu’ils pensaient les connaître contenait une bonne part de légende, qu’elle avait été en partie réécrite, et que les responsables n’étaient pas toujours ceux que l’on avait désignés comme tels. La création d’un centre de mémoire est d’ailleurs envisagée. Mais il devra évoquer une réalité mise en évidence dans ce livre : la collaboration est un phénomène qui a concerné aussi des Alsaciens, et pas seulement dans les Waffen SS.

Lire la suite => https://clio-cr.clionautes.org/un-village-vosgien-et-deux-deportations-moussey-1944.html


A voir ou à revoir : film-documentaire L’homme qui voulait savoir, dans lequel Jean-Michel Adenot intervient. https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/homme-qui-voulait-savoir-documentaire-collabos-presumes-vosges-1592411.html

 

Ce contenu a été publié dans Epuration. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *