“L’énigme Pierre Pucheu”, de Gilles Antonowicz

Gilles Antonowicz, membre actif de HSCO, vient de publier, chez Nouveau Monde Editions, “L’énigme Pierre Pucheu”, avec une préface de Jean-Marc Berlière.

Photo Couverture L'énigme Pierre Pucheu

 

« Allemands et collabos me haïssent pour ma réalité, tandis que gaullistes et Anglais me détestent sur ma légende »… 

Pierre Pucheu, ministre de l’Intérieur du gouvernement de Vichy de juillet 1941 à avril 1942, nourrit les controverses : a-t-il réellement désigné lui-même les otages fusillés à Châteaubriant, dont Guy Môquet, comme il en est systématiquement accusé ? A-t-il organisé les crimes judiciaires perpétrés par la section spéciale de la cour d’appel de Paris et le tribunal d’État, condamnant à mort des communistes pour avoir distribué quelques tracts ? Ou est-il au contraire le ministre qui, en zone libre, a permis l’arrestation de plusieurs centaines d’agents ennemis ? Celui qui adjura Pétain de partir pour Alger en octobre 1942 de manière à y appeler les Américains, rompre l’armistice et reprendre la guerre contre l’Allemagne ?
Alors qu’il rejoint le camp allié dès novembre 1942 pour aller se battre en première ligne contre les Allemands avec l’aval du général Giraud, Pierre Pucheu est arrêté à son arrivée en Afrique du Nord, incarcéré, jugé, condamné, fusillé. Son procès, le premier de l’épuration, préfigure tous les autres. De Gaulle, tout en refusant sa grâce pour « raison d’État », fait cependant savoir qu’il lui « garde son estime ». Symbole de cette contradiction, voire de ce regret, Pierre Pucheu est, avec le maréchal Ney, le seul condamné à avoir été autorisé à commander le peloton chargé de l’exécuter… Ni réquisitoire ni plaidoirie, cette captivante biographie conçue comme une enquête « comble – enfin ! – un trou noir de l’historiographie concernant Vichy, l’Occupation et la “collaboration” » (Jean-Marc Berlière).

Gilles Antonowicz poursuit dans cette biographie son exploration de l’Occupation engagée depuis 2008 avec deux ouvrages salués par la critique : Défendre ! Jacques Isorni, l’avocat de tous les combats (prix du Palais littéraire) et Mort d’un collabo –13 mai 1943.

Pour commander le livre :

http://www.nouveau-monde.net/livre/?GCOI=84736100063320&fa=author&person_id=685

https://livre.fnac.com/a12344262/Gilles-Antonowicz-L-enigme-Pierre-Pucheu

 

Ce contenu a été publié dans Divers, Epuration, Vichy / Collaboration. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à “L’énigme Pierre Pucheu”, de Gilles Antonowicz

  1. Ping : Interview de Gilles Antonowicz par Philippe Bilger | HSCO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *